NOTRE ÉCOSYSTÈME

LE CONSORTIUM

Le projet « Entreprendre autrement, partager pour réussir, l’entrepreneuriat collectif en Méditerranée » s’est construit sur des principes de concertation et de participation.

Les principaux acteurs du consortium sont issus de la société civile algérienne, française, marocaine et tunisienne. Tous agissent depuis de nombreuses années sur les thématiques de la jeunesse, de l’insertion socio-professionnelle, de l’environnement, de la migration, du développement rural et de la promotion de l’ESS.

Nos différentes expériences nous ont rassemblés autour d’un engagement et d’une éthique commune de l’entrepreneuriat et du développement. Nous croyons à une croissance économique partagée et durable Le consortium veut ainsi favoriser l’emploi décent pour tous et réduire le chômage des jeunes en Méditerranée à travers une démarche économique alternative respectueuse de l’Homme et de son environnement.
Notre approche défend la libre-adhésion, la participation démocratique, l’investissement social et humain, la protection de l’environnement, l’égalité, la mutualisation et surtout le collectif.

LES ACTEURS DU CONSORTIUM ALTERMED

Drapeau Algérie - Membre de l'écosystème AlterMed

Algérie

Maroc, membre de l'écosystème AlterMed

Maroc

Tunisie, membre de l'écosystème AlterMed

Tunisie

France, membre de l'écosystème AlterMed

France

Partenaires algériens : Constantine, Alger

L’Association Flambeau Vert de l’Environnement (AFVE), association créée en 2004 par de jeunes étudiants dont l’objectif est de soutenir le développement durable en sensibilisant les population de Wilaya de Constantine à la protection de l’environnement, ainsi que l’écotourisme et des métiers verts. Aujourd’hui l’AFVE accompagne les porteur de projets dans ces domaines particuliers.

Green Tea, association à caractère humanitaire dont les thématiques principales sont la santé et l’immigration. L’association souhaite faire le lien entre l’ESS et migration afin de promouvoir l’insertion de publics cibles.

Jeunesse + est fondée en 2012 dans l’objectif d’agir dans le domaine de l’enfance et de la jeunesse en développant des actions de formation et de sensibilisation à la citoyenneté. Depuis 2016, Jeunesse + organise le FAAJ « Forum des Associations de Jeunes ». Cet événement annuel rassemble les acteurs associatifs autour de problématiques liées à la jeunesse et l’engagement associatif comme levier de changement social. Le FAAJ 2016 a été également l’occasion de créer un événement de grande ampleur sur la sensibilisation à l’ESS.

Partenaires marocains : Casablanca, Oujda, El Jadida

Initiative Urbaine est une association fondée en 2002 par des jeunes originaires du quartier Hay Mohammadi, en vue de répondre aux problématiques touchant la jeunesse du quartier : accueil, écoute, accompagnement scolaire, orientation professionnelle, animation, activités culturelles, etc.

Initiative Urbaine a également été co-animateur du pôle Formation et Insertion Professionnelle (FIP) dans le cadre du PCM et a participé à l’élaboration d’un guide de référence sur les pratiques d’intervention en matière d’insertion professionnelle des jeunes en situation précaire.

La coopérative des Entrepreneurs Solidaire (CES) est la première coopérative de type CAE au Maghreb. C’est en 2014, après une phase d’étude approfondie du secteur que le projet d’entreprise partagée de El Jadida est lancé. C’est une nouvelle façon d’entreprendre, basée sur des valeurs coopératives qui voit le jour au Maroc.

L’inauguration de la Coopérative des Entrepreneurs Solidaires en 2016 marque l’aboutissement du projet et entraîne la naissance et le développement d’un nouvel acteur innovant de l’Économie Sociale et Solidaire.

Aujourd’hui, la coopérative accompagne et accueille des porteurs de projet souhaitant bénéficier d’un cadre collectif pour créer ou développer leurs activités économiques.

Partenaires tunisiens : Ras Jabel, Kasserine

L’association Création et Créativité pour le Développement de l’Emploi (CCDE) est une association de développement dont l’action est centrée sur la redynamisation des territoires et l’employabilité, l’insertion des jeunes et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs de l’économie sociale et solidaire.

La particularité du CCDE réside dans sa capacité à développer et promouvoir la création d’emploi innovant sur les différentes régions de Tunisie. Son approche participative lui permet d’être au cœur du terrain et au plus près des problématiques liées à l’emploi.

L’Association de Développement de la Femme Rurale (ADFR) est une association qui oeuvre dans le gouvernorat de Kasserine en Tunisie dans le but de promouvoir des activités socio-économiques et environnementales à destination des femmes rurales.

Partenaires français : Marseille, Paris

L’Institut de Coopération Sociale Internationale (ICOSI), chef de file du consortium, est une organisation de coopération au développement, fondée en 1983 dont l’objet est de promouvoir les valeurs et structures de l’ESS ainsi que le respect des principes et des modes de gestion démocratique.

Historiquement très présente dans les pays de l’Europe du Sud et de l’Est, notamment sur les questions de protection sociale, l’association a développé de nombreuses activités au Maghreb au cours des dernières années. Les programmes que porte l’ICOSI concernent principalement l’appui aux porteurs de projets dans les domaines associatifs, coopératifs et mutualistes.

L’Association a la particularité d’être soutenu par des grandes figures de l’ESS en France (coopératives, mutuelles, fondations et associations) et l’ensemble des grandes organisations syndicales.

Elle développe depuis 35 ans des projets de terrain, de plaidoyer et de diffusion de la connaissance autour de l’ESS en France et dans plusieurs régions du monde. L’objectif de l’ICOSI est de promouvoir une gouvernance remettant l’homme au centre de l’activité économique et sociale et une plus grande convergence des acteurs pour une application plus concrète des ODD. Dans chacune de ses interventions, l’Institut se place résolument dans la promotion, la diffusion et la défense des normes internationales du travail. L’Association, à l’image du projet AlterMed, crée les conditions d’un dialogue pluri-acteurs et pluri-niveaux en faveur de politiques publiques visant l’inclusion, le développement durable et une croissance économique équitable.

L’Institut Méditerranéen de Formation et Recherche en Travail Social (IMF) co-porteur du projet, est une association Loi 1901 dont les activités principales se déploient dans le champ de la formation professionnelle initiale et continue en travail social, de l’enseignement supérieur et de la recherche (Laboratoire LIRISS) et de la coopération internationale (mobilité et échanges interculturels ; projets de développement).

Dans le cadre du projet, l’IMF est en charge de co-animer avec l’ICOSI la dynamique et de gérer les activités sur le territoire algérien. Par ailleurs, l’IMF sera en charge avec l’ICOSI des activités de recherche-action et permettra ainsi de faciliter les synergies entre le projet et acteurs de la recherche (laboratoire, université) et de la formation professionnelle.

La Manufacture Coopérative (Manucoop) est une coopérative associant des chercheurs en sciences humaines et économiques, des accompagnateurs experts de la coopération et des coopératives CAE. Cette Coopérative met son ambition au service de l’accompagnement à la transformation de collectifs de travail (groupes d’usagers, PME, associations, projets étudiants, collectifs informels d’individus autonomes regroupés autour d’une profession, …) en organisations coopératives – quels que soient le statut juridique mobilisé et les fondements de cette transformation : récupération, mutation, transmission, reprise, évolution.

SOUTIENS ET PARTENAIRES

Avec le soutien de l’agence de l’Agence Française de Développement, de la Fondation de France,
du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement international et de la Fondation Henrich Böll

LES DERNIÈRES ACTUALITÉS DU RÉSEAU

Menu